Les Aventures Héroico-Rocambolesques du Magicien Oum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Aventures Héroico-Rocambolesques du Magicien Oum

Message  kemasukan le Dim 27 Mai - 21:04

Scène 1 : L'Amputé Sublime


L'Amputé Sublime dirige son regard aux yeux vitreux d'aveugle sur Oum qui vient d'entrer dans l'immense salle de réception et commence à parler.
"Soit le bienvenu étranger et approche, que je puisse sonder ton esprit"
Oum s'approche, hésitant, dans sa toge grise de mauvaise facture, et sent le danger émaner de ce roitelet nain au regard vide.
L'AS pose ses mains sur le visage du magicien et inspire profondément en le fixant de ses blanches prunelles vides.
Oum sent son esprit qui vacille dans les limbes et sent que l'Amputé sonde son âme dans ses recoins les plus profonds.
L'amputé s'arrête soudain et dit d'une voix tranquille "Je suis désolé mon garçon, mais depuis la disparition de ma fille, je me dois de prendre des précautions."
L'amputé injecte dans l'esprit d'Oum tout ce qu'il doit savoir sur sa fille, et lui annonce solennellement qu'il va devoir la retrouver, en échange de quoi il pourra ne pas aller se purifier dans la Bouche de Lave Ardente.
"Je ne pourrais jamais la retrouver seul, sans arme et sans provisions, d'autant que depuis que je porte ce vêtement gris, personne ne veut m'écouter"
L'Amputé de son pas lent amène Oum vers une salle en retrait, pleine à craquer de grimoires, cornues, objets divers et étranges et fouille un coffre.
"En tant que mon représentant, tu peux porter cette tenue : elle a certains pouvoirs, parait-il, mais j'en sais peu à ce sujet."
Oum enfile l'étrange combinaison chatoyante, qui semblent prendre les couleurs de l'environnement, s'encapuche et se dirige vers la terrasse balayée par le vent, où le wooble a été amené pour lui.


Dernière édition par kemasukan le Dim 27 Mai - 22:18, édité 2 fois
avatar
kemasukan

Messages : 172
Date d'inscription : 15/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Scène 2 : Enquête au marché

Message  kemasukan le Dim 27 Mai - 21:15

"Dix pièces d'argent pour le livre, Monsieur" dit le marchand avec sont petit accent exotique, "c'est donné pour ce que c'est !"
Oum sort avec son précieux ouvrage sous le bras, dans la direction que lui indique le marchand : une échoppe de Volapus, ces créatures télépathiques qu'on achète par deux.
Il feuillette en cours de route son achat, "Contes et légendes chez les Krakoss", un ouvrage ancien comportant des illustrations montrant ces créatures écailleuses dans leurs plus grands moments de gloire.
Il arrive devant l'échoppe des Volupus et en achète deux, Zack et Yin, qui lui serviront d'espions et de compagnons, grâce à leur agilité et leur petite taille.Ces petits créatures poilues sont parfaitement apprivoisées et peuvent entre autres choses, à la manière des perroquets, reproduire une grande variété de sons.

Un Volupus sur chaque épaule, ils interrogent ça et là les marchands, essayant de savoir s'ils ont vu une jeune femme répondant à la description de la fille de l'Amputé, ainsi que savoir quand part la prochaine caravane vers le pays des Krakoss, à travers les Landes Blafardes.

"Vous vouloir aller Krakoss ? Vous inconscient ! Très dangereux ! Krakoss pas bon !"
Oum observe ce marchand qui semble terrorisé. Tant de rumeurs courent sur ces créatures, et pourtant une partie de leur territoire est accessible aux humains, lors des fameuses Chasses à l'Escampette, qui se produisent une fois par cycle.
"Il parait qu'une femme est à présent leur chef" dit un autre marchand, "elle a remporté tant de chasse à l'escampette qu'elle est pratiquement la reine... enfin moi je ne commerce plus avec eux, ce sont de trop mauvais clients"
"On raconte que chaque lune sanglante, les krakoss donne aux humains la possibilité de chercher de la poudre d'Escampette sur un vaste territoire, charge à eux d'en ramener autant qu'ils peuvent...tout en étant chassés par des Krakoss anthropophages, dont cette fameuse reine qui en aurait englouti dix d'entre eux lors d'une chasse...faisant d'elle la Reine"
"Et connaissez vous quelqu'un qui en est revenu vivant ? J'aimerais pouvoir le rencontrer" demande Oum
"Ceux qui reviennent vivants n'en parlent jamais. Il faut un courage et une astuce hors du commun pour ne pas périr et avec la Poudre accumulée, on revient immensément riche..."
"donc les plus riches de votre royaume sont forcément des chasseurs d'escampette..." Dans cette idée, Oum se met à la recherche de la demeure la plus luxueuse de la ville.
Oum se remémore la vieille marchande qui a juré tous les dieux des deux lunes qu'une jeune fille ressemblant à la fille de l'Amputé a quitté la ville par la caravane il y a trois lunes azurs de cela, en direction du pays des Krakoss.
D'après la vieille, elle était seule... ce qui écarterait la thèse de l'enlèvement. "Je savais bien que ce vieil aveugle m'avait menti, tout le monde ment !" s'insurge Oum
Oum cherche par tous les moyens à rencontrer un expert des Krakoss, mais les riches marchands locaux sont impossibles à rencontrer, dans cette société frontalière aux moeurs imperméables et pétrie de stratification sociale cruelle et incompréhensible. Il va falloir se résoudre à quelques rumeurs glanées ça et là.

Prenant son courage à deux mains, il se met en quête de la prochaine caravane en route pour leurs vertes contrées.

C'est un petit matin blafard sous la lumière diffuse des deux lunes qui accompagne la longue file de caravane tirée par des Bourglobs Pileux, sous les chants lancinants des prêtres pleureurs qui scandent les ultimes incantations de bénédiction, alors que les Landes Blafardes attendent nos voyageurs intrépides, pleines des mystères et des dangers qui se chuchotent en frémissant dans les tavernes des pays civilisés qui ne seront bientot plus qu'un souvenir lointain.



Dernière édition par kemasukan le Dim 27 Mai - 21:49, édité 1 fois
avatar
kemasukan

Messages : 172
Date d'inscription : 15/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Scène 3 : Le Secret de la Reine

Message  kemasukan le Dim 27 Mai - 21:41





Dans les entrailles putrides du palais, Shargaas le prêtre sorcier scrute les ténèbres de son oeil reptilien, passe en revue ses fioles de poison, et livre de nécromancie, un sourire narquois se dessine sur sa bouche écailleuse, qui machonne distraitement un peu de chair humaine, assaisonnée d'herbes piquantes des Monts du Dragon Cornu, connues pour leur effet euphorisant.

"Si tout se déroule comme prévu, dans trois lunes, tout sera fini, et cette maudite reine ne s'assiera plus sur le trône... Encore un peu de patience Shargaas, tout sera prêt pour la prochaine chasse à l'escampette... Bientôt, oui, bientôt."

Son regard se lève sur la lune qui sera bientot sanglante, annonçeant le début des chasses..."Un coup de pouce au destin, avec quelques sorcelleries et incantations, et bientôt cette Reine maudite ne vaudra pas plus qu'une peau d'Ouliwok sur un marché des Landes Blafardes...et Shargaas sera enfin vengé."

Soudain apparait dans l'entre-baillement de la porte une tête sombre parsemée d'écailles cuivrées : "Maître, on m'envoie vous dire que sa Majesté vous attend en bas."

Shargaas enfile sa somptueuse robe en peau d'humain et se dirige lentement dans les escaliers de roches sombres vers la grande salle de la Fécondation Multiple et Intemporelle Cosmique, où la reine va le recevoir.


En entrant, il la découvre, superbe dans une fourrure blanche ensanglantée, entourée de ses éternels conseillers, Vlek'thiss le Filandreux, et Rokh, vêtu de sa traditionnelle armure de verre multicolore.
Il s'écrase au sol comme le veut la coutume, et murmure "O ma Reine, fruit des pluies d'étoile, que Zorg l'Immense chevaucheur d'étoile bénisse tes entrailles d'où sortiront les hordes de krakoss sanguinaires qui feront la force de notre belle et cruelle race."
"Epargnez moi vos obséquieuses manières Shargaas, et dites moi plutôt où en est mon armée. Elle devrait déjà être prête depuis longtemps."

"Oh, ma Reine, nous préparons les Bouches de Feu, et les armures en Ecorce d'Anarkiis, mais tout sera prêt à temps pour la Grande Invasion. Il ne manque plus qu'à s'assurer que les éclosions alimenteront à temps la prochaine armée.
"Vous m'avez déjà servies ces sornettes la dernière fois. Et vous savez que le royaume n'aime pas attendre..." Elle adresse un signe de tête à Rokh qui s'approche d'un air menaçant, sa pique à la main.
Shaargas recule et sa longue langue reptilienne sifflote, signe d'affolement. "Elle est bien agressive encore une fois quand j'évoque les Eclosions...comment se fait il qu'elle interdit rigoureusement l'accès à la salle des oeufs...ça cache quelquechose..."
L'impact du manche de la pique contre son crâne lui fait perdre conscience. "Assurez-vous qu'il finisse dans les temps" ordonne la reine, "sinon il sait ce qui l'attend."

La Reine a perçu les soupçons de Shaargas à son endroit. S'il venait à comprendre qu'elle n'est pas fertile, alors son destin de Reine serait scellée. Mais Shaargas est encore indispensable pour les Ablutions Fatales des Prolégomènes Rituelles de la Chasse à l'Escampette. Il va falloir patienter...
avatar
kemasukan

Messages : 172
Date d'inscription : 15/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La rencontre du Sorcier Karusa Kaan

Message  kemasukan le Mar 29 Mai - 9:42

kemasukan a écrit:
C'est un petit matin blafard sous la lumière diffuse des deux lunes qui accompagne la longue file de caravane tirée par des Bourglobs Pileux, sous les chants lancinants des prêtres pleureurs qui scandent les ultimes incantations de bénédiction, alors que les Landes Blafardes attendent nos voyageurs intrépides, pleines des mystères et des dangers qui se chuchotent en frémissant dans les tavernes des pays civilisés qui ne seront bientot plus qu'un souvenir lointain.



Au troisième cycle de la lune, lors du séjour qu'ils firent aux derniers relais avant les Terres Blafardes, Oum fit la connaissance d'un homme appelé Karusa-Kaan qui l'étonna prodigieusement et l'émerveilla par le récit de sa vie à Sobora, l'île des sorciers.

Il n'eut jamais soupconné qu'il put exister de par le monde une île comme celle-ci, au printemps éter­nel et parfumé, une île des miracles, où tout se trouvait réuni pour la satisfaction des sens et le ravis­sement de l'âme et, dans ce décor d'une végétation luxu­riante vivaient des sorciers puissants et retors et qui ne pensaient qu'à la mort et la cruauté, à quoi les incitaient sans cesse les sollicitations de divers monarques et princes, venus s'enquérir des méthodes et des incantations les plus ingénieuses pour s'entretuer fourbement.

Cette nuit là, calé au coin du feu, Oum avait écouté Karusa-Kaan le voyageur évoquer l'heureux temps où, dans son palais de Sobora, tout tapissé de peaux de wooble chamarrées, il coulait des jours fortunés, bercé par le con­cert des volupus voletant autour de lui qui, molle­ment étendu sur des divans de satin, passait sa main nécrosé de sorcier dans la chevelure noire d'une blanche et lascive esclave.

Ceci avant qu'il ne fut banni de l'île, ne devinssent un voyageur et ne se décide un jour à tenter la chasse à l'Escampette, dans l'espoir de retrouver son rang duquel il fut si rudement déchu.
C'est alors qu'il fit la rencontre d'Oum et que leur destin en serait changé à jamais.



KARUSA-KAAN Sorcier Typique de Sobora


Dernière édition par kemasukan le Mar 29 Mai - 12:00, édité 1 fois
avatar
kemasukan

Messages : 172
Date d'inscription : 15/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Aventures Héroico-Rocambolesques du Magicien Oum

Message  Nao le Mar 29 Mai - 11:16

"Dites-moi tout", demanda Oum, "j'aimerais en savoir plus sur ces fameuses chasses à l'escampette."
L'amputé l'avait chargé de chercher sa fille certes, mais rien ne l'interdisait de devenir riche au passage. Et puis, ce n'était que justice qu'il y trouve au moins un semblant de rémunération compte tenu du danger de la mission qui l'incombait. De tous les marchands et voyageurs qu'il avait pu interroger, tous s'accordaient au moins sur un point : les krakoss étaient des êtres féroces et sanguinaires.
Le reste n'était qu'un ramassis de délires ou de fantasmes plus ou moins crédibles : certains affirmaient qu'ils pouvaient voler, d'autres qu'ils savaient lire dans les pensées, d'autres encore qu'ils étaient protégés par le dieu serpent en personne.
Oum n'accordait que peu de crédits à ces récits abracadabrantesques. En revanche, la rencontre de ce sorcier ne cessait de l'intriguer. Lui qui avait toute sa vie cotoyé des mages, il n'en avait jamais vu de pareil, et il se demandait au fond de lui si Karusa-Kaan était d'une puissance comparable à la sienne.
avatar
Nao

Messages : 135
Date d'inscription : 15/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Origine des Krakoss - Grimoire du Savoir Transuniversel

Message  kemasukan le Ven 1 Juin - 9:59



Étymologie

Le mot vient du sigourien ancien krekoum, mot venant lui-même du fiburcien ancien κροκόει, krokeus, « à la peau écailleuse ». Le xénohistorien Barodote explique que le mot krokeus était donné par les Fibuciens aux lézards des murailles et par analogie a été donné aux krakoss, du fait des ressemblances morphologiques. Une autre explication réfère au mot "kraakôn" qui signifierait "venu des étoiles" (kraak=étoile, ôn génitif locatif). Elle a été avancée par le docteur Sharou, dont les théories sont critiquées par les experts.

Les plus grandes espèces de krakoss peuvent être très dangereuses pour les humains. Ceux des Terres Blafardes sont les plus à redouter, dévorant des centaines de personnes chaque cycle. Les autres espèces de krakossoides comme le krakoss noir sont aussi redoutables pour les humains. On sait toutefois quand dans les Zones Vertes, existe une bonne coopération inter-espèce - soumises à des règles strictes sur le commerce de la chair humaine et les interdits territoriaux.

Origines

L’origine des Krakoss demeure incertaine, aussi bien du point de vue de la chronologie que de la localisation des différentes étapes de leur migration. En effet, les récits des migrations des Krakoss, avant qu'ils ne fondent Wahar-Na-Krek et s'y sédentarisent définitivement et tels qu'ils ont été retranscrits dans plusieurs codex, se contredisent et ont été remis en cause par certains xénohistoriens, tel que Sharou. Ces textes empreints de symboles ont certainement volontairement occulté et modifié, à des fins idéologiques, la réalité historique sur leurs origines.

Les codex montrent que les Krakoss revendiquaient une double origine, à la fois humaine et extra-terrestres, qui leur conférait le prestige à la fois de la vaillance guerrière des humains et le mystère des êtres venues des cieux. Les Krakoss partageaient effectivement avec les premiers peuples humains la même langue antique (le Naaj'ar), mais aussi les mêmes croyances astrales, la même pratique des sacrifices humains et de l'anthropophagie et une même organisation militariste de la société, extrèmement stratifiée et imprégnée de rituels implicites opaques.

Il semble que les Krakoss avaient commencé à quitter des Terres Blafardes au premier Décacycle de notre ère pour s’installer en Terres Cendrées, au centre de l'actuel territoire Maah'r. En s’interposant entre des groupes de populations humaines déjà installées, parlant des langues proto-naaj'ariennes, ils avaient fini par se mélanger avec les ethnies locales, adoptant leurs pratiques religieuses et culturelles, tout en implantant leurs premières colonies/élevages d'humains à destination purement alimentaire, en échange d'apports technologiques incontestables.

avatar
kemasukan

Messages : 172
Date d'inscription : 15/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Aventures Héroico-Rocambolesques du Magicien Oum

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum